• Slider Image

Structure de l’économie béninoise

Géographie et population

Le territoire national s’étend sur 114 763 km² avec les pays limitrophes suivants : le Niger (au Nord), le Nigeria (à l’Est), le Togo (à l’Ouest) et le Burkina Faso (au Nord-Ouest). Le pays est limite au Sud par l’Océan Atlantique. Selon l’INSAE, le Benin a une population (2013) estimée à 10 008 749 d’habitants [La Banque Mondiale estime la population Béninoise à 10,88 millions en 2015], dont 4 887 820 d’hommes et 5 120 929 de femmes (Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, 2016). Le Bénin jouit d’une population essentiellement jeune, tant parmi les hommes que les femmes, ainsi qu’en témoigne la pyramide des âges a base très élargie. La CIA estime qu’autour de 65% de la population est âgée de moins de 25 ans. La population croit à un taux exponentiel et est projette à atteindre 20,8 millions à l’horizon 2045. Une forte proportion de la population vie dans la partie Sud du pays, ou la densité est relativement plus élevée. Le taux de croissance de la population est estimée à 2,75% en 2016 et le ratio des sexes à la naissance est de 1,05 garçon(s)/fille.

Santé et Education

Selon la CIA, le taux de fertilité qui était de 7 enfants par femme dans les années 1990 a baissé à autour de 4.86 en 2016 (US Central Intelligence Agency, 2016). L’âge moyen de la première maternité est estimée à 20.3. La mortalité est estimée à 8 décès/1,000 en 2016. La mortalité maternelle est plus basse et estimée en 2015 à 405 décès/100.000 naissances vivantes. Cependant, la mortalité infantile de 54.2 décès/000 naissances vivantes est encore élevée. Les taux par sexe sont respectivement de 57.3 et 51 décès/000 naissances vivantes pour les garçons et les filles. Le taux de prévalence du VIH/SIDA pour les adultes était estimée à 1.06% en 2015. De même, la malnutrition des enfants demeure un problème, avec une prévalence de 18% (est. 2014) parmi les enfants âgés de moins de 5 ans. L’espérance de vie à la naissance est de 61.9 ans, avec 60.5 ans pour les garçons et 63.3 pour les filles.

Dans le secteur éducatif, le Bénin a réalisé un taux de brut de scolarisation (2013) de 106,3%, un taux net de scolarisation 6-11 ans (2011) de 74,4%, et atteint un taux d'alphabétisation (2011) estimé à 44,6% (Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, 2016). La moyenne du temps de scolarisation est estime à 12 ans pour toute la population, avec 14 ans pour les garçons et seulement 11 ans pour les filles (US Central Intelligence Agency, 2016). Le taux d’alphabétisation reste bas avec une moyenne nationale de 38.4% contre 49.9% pour les garçons et 27.3% pour les filles, selon des estimations de 2015 (US Central Intelligence Agency, 2016).

Economie

L’économie Béninoise est dominée par les secteurs tertiaire et primaire. L’informel occupe une place prépondérante dans l’économie locale, étant présent dans tous les secteurs d’activité. L’essentiel du PIB sert à la consommation finale des ménages et celle de l’administration, dans une moindre proportion.

Selon l’INSAE, le Benin a réalisé un Produit Intérieur Brut (PIB) par tête (2014) estimé à 456.922 FCFA en 2014, un taux d'inflation (2015) de 0,3% et d’un indice de pauvreté (2011) de 36,2% (Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, 2016). Le PIB du Benin a évolué en dents de scie au cours des années, ainsi que le présente le diagramme ci-dessous.

La période démocratique coïncide avec une stabilité notoire de la croissance économique, avec un taux de croissance moyen de 5,2% réalisé entre 2011 et 2015 (La Banque Mondiale, 2016). Force est de constater que la performance du Benin est en deca de la moyenne en Afrique Sub-Saharienne ainsi que celle de la région Afrique de l’Ouest (en général). Le PIB par habitant suit la tendance de l’évolution du PIB, mais reste bien plus faible. Cet agrégat a même décru au cours des années 1992, 1994, 2005, 2009 et 2010.

Le chômage demeure un défi de taille à relever, avec des estimations en 2014 faisant étant de seulement 21,2% des jeunes occupés (y compris 14,7% de travailleurs irréguliers et 6,5% de travailleurs réguliers) et 89,6% des jeunes âgés de 15-29 ans exerçant dans le secteur informel (Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, 2016).

Agriculture

La proportion de la population rurale a été en chute libre, allant de 90.73% en 1960 à 56.07% en 2015. Cependant la contribution de la valeur ajoutée du secteur agricole au PIB a décliné au fil des années, allant de 46% en 1960 a seulement 23% en 2015. Le taux d’utilisation d’intrants agricoles reste bas et estime à 4.8 kg par hectare de terre arable en 2015 (The World Bank, 2016). Les céréales et tubercules dominent la production nationale, servant à la consommation propre des ménages agricoles. Le coton est le premier produit à l’exportation.

Diaspora

La diaspora Béninoise contribue de façon non-négligeable à la croissance de l’économie nationale. Les transferts de fonds sont estimés à 3% du PIB en majorité en provenance de la France, du Nigeria du Gabon, du Niger et de la Côte d’Ivoire, la diaspora. La diaspora contribution également a la réalisation d’infrastructures scolaires et sanitaires, ainsi que la création d’entreprises (Groupe de la Banque Africaine de Développement, 2015). Le diagramme ci-contre présente une estimation des flux de transferts reçus entre 2000 et 2014.

Print  CSV  Excel  

Développement

Le Bénin est classé par la Banque Mondiale dans le groupe des pays à faible revenu. Selon la Banque Mondiale, le taux de pauvreté s’est accru récemment, malgré un taux de croissance moyen de 5,2% réalisé entre 2011 et 2015 (La Banque Mondiale, 2016). L’indice de pauvreté était estime à 36,2% en 2011 (Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, 2016). En 2014, le Bénin a occupé la 168ème place sur 190dans le concert des nations pour sa performance de l‘Indicateur de Développement Humain (IDH) (IDH, 2016). Au classement général de l’indice Doing Business, le Benin a perdu de places deux places dans l’édition de 2017 par rapport à celle de 2016, occupant désormais la position 155 sur 190 (The World Bank, 2016). Le rapport note une amélioration nette dans le délai requis pour enregistrer une entreprise ainsi que le délai d’accès a l’électricité. Dans ces deux domaines, le Benin a gagné 60 et 3 places, respectivement.

Horizon 2021

Le Gouvernement actuel a concocté un projet d’action très ambitieux pour le quinquennat 2016-2021. Il est prévu un taux moyen de croissance annuel de PIB nominal de 6.5% et un budget de 9 039 milliards F CFA. La stratégie de financement du gouvernement repose sur une contribution de 61% du secteur prive accompagnée d’une participation de 39% du Gouvernement. Quarante-cinq projets fars permettront de relancer l’économie nationale, regroupes en 9 secteurs clés que sont : le tourisme, l’agriculture, les infrastructures, le numérique, l’électricité, le cadre de vie, la création d’une cite d’innovation et du savoir, l’eau potable et la protection sociale (MINISTÈRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT - RÉPUBLIQUE DU BÉNIN, 2016).

Partager sur

Partagez cet article

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *